Lexis Rex Home
Lexis Rex Home


French Word of the Day

feu

feu
traffic lights

Gender

The gender of feu is masculine. E.g. le feu.


Definitions

French > English
feu
     1. n. fire
     2. n. (cigarette) lighter
     3. n. traffic light
     4. adj. deceased
French > French
feu
     1. n-m. Dégagement d'énergie calorifique et lumineuse produite par une combustion ; un des quatre éléments des anciens.
           La maîtrise du feu est souvent considérée, avec celle de l'outil, comme une des caractéristiques qui distinguent l'homme de l'animal.
           Ils allumèrent des feux qu'ils entretinrent nuit et jour, et les hommes qu'on envoyait à la corvée du bois aux environs devaient tenir les loups en respect.
     2. n-m. (Familier) (Méton) Briquet, allumette, allume-cigare, dispositif autonome destiné à produire une petite flamme.
           Prête-moi ton feu.
           Avez-vous du feu ?
           Y a-t-il du feu dans la voiture ?
     3. n-m. (Vieux) Bougie allumée pour indiquer le temps durant une mise aux enchères publiques.
           Deux antres feux successivement allumés sur cette dernière somme s'étant éteints sans enchère, la maison dont il s'agit, a été définitivement adjugée à bail à M. Nicolas Lhérault, sus-nommé, ….
     4. n-m. (Littéraire) Chaleur.
     5. n-m. Source de chaleur pour la transformation des aliments.
           Laissez cuire vingt minutes à feu doux.
     6. n-m. Appareil de cuisson des aliments, cuisinière.
           Des racines coupées et des feuilles de betteraves, bouillant dans une marmite sur le feu, mêlaient leur parfum âcre à l'odeur de renfermé qui semblait stagner dans les encoignures.
           Si tu veux, j'ai encore de la soupe sur le feu.
     7. n-m. (Méton) Endroit où l'on fait du feu.
           … et l'on court se mettre en pantoufles et en robe de chambre pour popoter avec lui au coin du feu.
     8. n-m. (Méton) (Vieilli) Foyer ; famille.
           Viennent ensuite les pays dont la population a été déterminée par plusieurs méthodes indirectes, telles que l'énumération de toutes les personnes sujettes à un impôt quelconque ; celle des familles ou feux ; celle des maisons, qu'il ne faut pa
           La paroisse compte une trentaine de feux, assez peu de fidèles.
           Leur population totale, qui en 1504 ne dépassait pas 69 feux ou ménages, comme le précise un compte de cette époque, atteignait 175 feux en 1789 (100 pour Vaux, 40 pour Euilly et 35 pour Tétaigne).
     9. n-m. (Militaire) Tirs, lors d'un combat.
           Notre régiment était presque à couvert du feu des Russes par un pli de terrain.
           Un capitaine réglait le feu : « À vous, Judin! » Le petit lignard visait soigneusement, lâchait la détente.
           Le feu des fusils Mauser commença ; ce fut un vacarme épouvantable dans lequel on percevait le ronflement des obus à la lydite, le crépitement des fusils Metford, les éclats des mitrailleuses boers et les sifflements des Mauser.
           En cueillant dans les blés le coquelicot rouge
     10. n-m. (Méton) (Au pluriel) Lumière.
           Des feux tantôt roses, tantôt d'un bleu acide qui tournait au vert pomme, scintillaient à l'extérieur des Folies.
           L'hypothèse a été avancée d'une extinction des feux de la piste d'atterrissage au moment de l'approche de l'avion ; mais cette version n'est pas validée, les feux ayant, semble-t-il, été éteints après le crash ', dans un mouvement de panique.
     11. n-m. (Méton) (Vieilli) Torche.
           Il nous guidait grace au feu qu'il portait dans la main.
     12. n-m. (Métaphore) Signal lumineux.
           Un officier de police traverse la rue pour donner une contravention à une dame n'ayant pas immobilisé son véhicule au feu rouge.
           Les signaux A45 et A47 sont accompagnés de feux clignotants rouges ou blancs. Claude De Bruyn, Feu vert pour le permis de conduire: Je réussis l'examen, De Boeck, 2008, p.80
     13. n-m. (Méton) (Familier) (souvent au pluriel) Dispositif électrique qui régule le flux des véhicules et des piétons à l'aide de lumière de différentes couleurs.
           Arrête-toi aux feux !
     14. n-m. (Méton) Phare maritime.
           Le vendredi 13 mars, j'aurais dû apercevoir dans la soirée le feu de Sombrero, sur lequel je voulais atterrir …
           Le ciel, clair au départ de Saint-Louis, devient brumeux vers Dakar. Nous apercevons dans un trou le feu de la pointe du Cap-Vert, à 4 heures.
     15. n-m. (Méton) Phare automobile.
           Le troisième feu stop est maintenant obligatoire.
           Les feux de croisement sont les seuls à servir en ville et sur route.
     16. n-m. (Métaphore) (Poétique) Étoile, corps céleste brillant.
           Les feux de la nuit.
           Dieu. La parole de feu était dans la bouche du prophète.
     17. n-m. (Métaphore) Éclat, scintillement.
           Dans l'azur à peine noirci du couchant, l'étoile du berger brillait d'un feu paisible, sans un scintillement ; l'air était calme  …
           Jusqu'aux cravates, au petit nœud suavement bloqué par une épingle dans l'échancrure du col, jusqu'au feu d'un vrai diam' et au cuir mat du bracelet-montre, on sentait ces messieurs soucieux de leur mise.
     18. n-m. (Métaphore) Saveur brûlante, en particulier d'un alcool.
           Le feu de l'absinthe.
     19. n-m. (Littéraire) Excitation ; passion.
           … le prince Jean, monté sur un palefroi gris plein de feu, caracola dans la lice à la tête de sa suite joviale …
           L'âme de Wesley avait besoin d'un feu plus vif. Un jour (24 mai 1738), dans une sorte d'illumination, il entrevit la vraie foi qui est un lien vivant et non une opération de la raison.
           Il y a, ô brahmane, trois sortes de feu qu'il faut abandonner, qu'il faut éloigner, qu'il faut éviter. Quels sont ces trois feux ? Ce sont le feu de l'avidité, le feu de la haine et le feu de l'illusion.
     20. n-m. (Littéraire) Passion, amour.
           Les feux de l'amour.
           Brûlé de plus de feux que je n'en allumai (…)
           De mes feux mal éteints je reconnus la trace
     21. n-m. (Argot) (Ellipse) Arme à feu, pistolet.
           Il a sorti son feu et il a fait feu.
     22. n-m. (Métaphore) (Argot) Enthousiasme, excitation.
           L'autre jour les MCs ont mis le feu à la salle.
           Allumer le feu et faire danser les diables et les dieux.
     23. n-m. (Athlétisme) (Ellipse) Coup de feu, signal sonore qui autorise le départ d'une course. Départ d'une course.
           Dans les starting-blocks les coureurs attendaient que le feu retentisse pour partir.
           Il est parti dès le feu, sans attendre.
     24. n-m. (Métaphore) Urgence, presse.
           Y'a pas l'feu.
           Il a le feu aux fesses.
     25. n-m. (Astrologie) Élément astrologique qui comprend les signes Bélier, Lion et Sagittaire.
     26. adj. De la couleur des braises, rouge vif à rouge orangé.
     27. adj. (Zootechnie) Qualifie la partie fauve à rousse, proche de la couleur du feu, d'une robe d'animal.
           Certains chiens et certains lapins ont une robe noir et feu.
           Une marque de feu est un reflet fauve sur une robe de cheval sombre.
     28. adj. Qui est mort depuis un certain temps.
           La feue impératrice a gardé la Hongrie.
           Feu la mère de Madame.
     29. interj. À l'attaque, tirez. Ordre habituellement donné par un commandant pour commencer le feu (combat).

Pronunciation



Example Sentences

Cela vous met le feu dans le sang. 
Il n'y avait pas, d'ailleurs, à faire la part du feu
Je pris le tout et le mis au feu
Autour du feu, des hommes et des femmes étaient assis. 
Bon feu aussi, et bon coucher. 

Review Previous Words

Learn
Flash Cards
Hangman
Word Search

Subscribe to Word of the Day
Email: