Lexis Rex Home
Lexis Rex Home


French Word of the Day

tenir

tenir
to hold




Definitions

French > English
tenir
     1. v. to have; to hold
     2. v. to keep
     3. v. (intransitive) to stay; to hold
     4. v. (reflexive, uncommon) to hold on
           Elle descend en se tenant aux racines. - She comes down using the roots for handles (holding on to the roots).
     5. v. (reflexive) to hold oneself, to be standing
           Il se tenait dans le coin. - He stood in the corner.
     6. v. (reflexive) to behave
           Tiens-toi bien. - Behave yourself.
     7. v. (reflexive) to maintain, remain in a certain position or disposition
           Tiens-toi droit! - Keep yourself straight!
           Elle se tient immobile sur la corde raide. - She stays still on the tightrope.
     8. v. (followed by the preposition à) to be attached to something, to be fond of something, to hold something dear
     9. v. (reflexive, Quebec, slang) to hang out
French > French
tenir
     1. v. Avoir en main, entre les bras, de manière à ne pas laisser aller.
           Demain, par exemple, il tiendra dans son bras un portefeuille de maroquin rouge.
           Il n'existe également pas de reliefs où le dadophore de gauche tiendrait un pedum et celui de droite une torche. Au cas où un seul dadophore tient le pedum, il s'agit toujours du dadophore de droite.
           Il tenait une lettre à la main, il leva les yeux me regarda puis de nouveau la lettre puis de nouveau moi.
           Le maréchal … tenait le cheval par la bride, parce que le cheval était un peu nerveux.
           Rinri me tenait la main, ainsi que chaque amoureux du parcours tenait la main de celle qui l'accompagnait. 
     2. v. Laisser.
           Le lecteur lui-même sera tenu dans l'incertitude, sachant de moins en moins au fur et à mesure qu'il avance dans le texte, si les événements qu'on lui rapporte sont réels ou illusoires.
     3. v. (Figuré) & Diriger, gouverner, mener.
           Ne regardez pas la maison aujourd'hui : je n'ai plus le courage de nettoyer, ni de surveiller le boy. Mais je vous jure que je sais tenir un ménage...
     4. v. (Figuré) Suivre.
           Comment la mère peut-elle tenir le fil quand celles qui écoutent piaffent d'impatience dès les premières paroles pour faire de cette histoire leur propre histoire ?
           Tenir le fil d'une intrigue, c'est avoir saisi le nœud, le secret.
           Tenez-vous le fil de son raisonnement ?
     5. v. Avoir.
           Je tiens la clef de l'énigme.
           Tenir les dés, tenir le cornet, avoir la main pour jeter les dés. Tenir le dé dans la conversation, s'en rendre le maître.
     6. v. Posséder et ne pas lâcher.
           Cet homme tient bien ce qu'il tient, il n'est pas aisé de lui faire lâcher prise ; ou bien il est avare.
     7. v. Utiliser.
           Tenir la plume.
     8. v. Dire.
           Tenir des propos, proférer des paroles.
     9. v. Maîtriser.
           Tenir les délais : C'est-à-dire maîtriser l'avancement pour finir avant la date butoir.
     10. v. Prendre.
           Tenez : Prenez ce que je vous présente.
     11. v. (Manège) Maintenir dans les différents exercices auxquels on le soumet, en parlant du cheval.
           Tenir un cheval en main, en bride.
           & Tenir un cheval dans la main : En être toujours le maître.
     12. v. Être maître de ; avoir en son pouvoir.
           On tient les assassins. — Je vous tiens.
           L'ennemi tient les hauteurs.
     13. v. (Figuré) & Amener là on l'on voulait ; réduire en tel état qu'il ne peut plus tergiverser, qu'il ne peut plus trouver d'échappatoire, en parlant d'une personne.
           Je tiens mon homme, je le tiens.
           Il a beau faire à présent, je le tiens.
     14. v. Retenir ; empêcher de s'en aller ou de tomber, en parlant de choses.
           C'est cette chaîne qui tient l'ancre. — Cette corde tient le seau. — Ce tableau est tenu par un clou.
           Ce tonneau tient bien le vin, ce seau tient bien l'eau, il ne fuit pas.
           Si tu connais la réponse, tiens ça mort : Garder le secret.
     15. v. (Musique) Conserver, en parlant d'un accord musical.
           Ce piano tient bien l'accord.
     16. v. Posséder ; occuper.
           Il y avait en outre, au finage de Launay, au lieu dit Vauvagis, 400 arpents de bois que divers habitants de Barrault, tenaient à bail emphytéotique de la commanderie, moyennant la redevance annuelle d'un bichet de blé, d'un bichet d'avoine, et
           Il se jeta dans la place et la tint pour le roi, pour le service du roi.
     17. v. (Figuré) Être redevable d'une chose à quelqu'un ; lui en avoir l'obligation.
           Tout ce qu'il a, il le tient de votre libéralité. — C'est de vous qu'il tient son avancement, sa fortune. — C'est d'un tel qu'il tient tout ce qu'il sait.
           Tenir la vie de quelqu'un, c'est lui avoir obligation de la vie.
           Mes père et mère sont ceux dont ou de qui je tiens la vie.
     18. v. avoir appris de quelqu'un.
           De qui tenez-vous cela ? — C'est une nouvelle que je tiens de bonne part, de bonne source, de quelqu'un bien informé.
     19. v. Avoir reçu de sa race, de naissance.
           Ils sont tous braves dans cette maison-là, ils tiennent cela de race. — Ils tiennent de race.
           Tenir quelque chose de son père et de sa mère, au point de leur ressembler en cette chose.
           Il est timide et a l'air embarrassé, il tient cela de son père. — Il tient beaucoup de son père, il en a tous les traits.
     20. v. Posséder ou saisir, en parlant des maladies tant du corps que de l'esprit, et de différentes passions de l'âme.
           Il y a longtemps que ce mal-là le tient, que la fièvre le tient.
           Quand son accès le tient.
           Sitôt que sa colère le tient, il n'est plus maître de lui.
           Qu'a-t-il, qu'est-ce qui le tient ? Quel sujet, quelle raison a-t-il d'agir ainsi ? — Je sais ce qui le tient.
     21. v. Occuper ou remplir, en parlant de l'espace.
           Oui, je le répète, tout tient dans ce vaisseau, même notre vie matérielle et morale, nos vertus et nos vices. L'architecte nous prend dès la naissance d'Adam pour nous mener jusqu'à la fin des siècles.
           Serrez-vous un peu, vous tenez trop de place. — Les voitures tiennent toute la largeur du chemin.
           Une forêt qui tient dix lieues de long. — Les épisodes tiennent la moitié de ce poème.
           — Cette armée tient la campagne, elle est en état de s'opposer aux ennemis ou de les attaquer.
     22. v. Faire métier ou profession, pour l'utilité et la commodité du public, en parlant de certains lieux que l'on occupe, de certaines choses que l'on fait.
           Tenir auberge.
           Tenir boutique.
           Tenir pension.
     23. v. Détenir en assortiment, en stock, en parlant de marchandises.
           Tenez-vous de l'épicerie, de la mercerie ?
           Ce marchand tient de tout.
     24. v. Se positionner, en parlant de l'ordre dans lequel les personnes ou les choses sont placées, du rang qu'elles occupent, soit en fait, soit dans l'opinion des hommes.
           Il faut que dans les corps, dans les compagnies chacun tienne son rang.
           La libéralité tient le milieu entre la prodigalité et l'avarice.
           Tenir le premier rang.
           Tenir le haut bout, le haut du pavé.
           Tenir bien son rang, sa place, son poste, occuper dignement l'emploi où l'on est, l'exercer avec dignité, avec capacité.
           Ne pas tenir en place : Être nerveux, toujours en mouvement, toujours actif.
     25. v. Occuper, en parlant d'un emploi ou d'une fonction qu'on remplit.
           De 1567 à sa mort, en 1590, il a tenu la fonction de mathématicien du duc de Savoie, c'est-à-dire qu'il a eu à s'occuper de nombreux problèmes techniques, qu'il a été socialement un théoricien chargé de la science appliquée.
           Elle a tenu les emplois les plus divers, pour finir dans les vestiaires d'une boîte de nuit.
     26. v. (Théâtre) (Musique) Jouer ; interpréter.
           Il tient le principal rôle avec distinction.
           Tenir l'orgue, le piano. — Tenir sa partie.
     27. v. Présider ; siéger ; se dérouler, en parlant des assemblées, des fonctions publiques, soit ordinaires, soit extraordinaires, qui regardent le gouvernement et la politique d'un état.
           Le pape tenait consistoire. — On tenait les états tous les ans en Languedoc.
           Tenir audience. — C'est tel président qui tient cette année la chambre des vacations.
           C'est dans cette salle que l'Académie tient ses séances.
     28. v. Mettre et garder en quelque lieu.
           Il tient son argent en lieu sûr.
           Il faut tenir cela à la cave pour le conserver.
           Il tient tous ses papiers sous clef.
           C'est un homme qu'on tient enfermé depuis un certain temps.
           On le tient en prison.
           Tenir quelqu'un chez soi, c'est l'avoir chez soi.
           Puisque nous vous tenons ici, nous ne vous laisserons pas partir de sitôt.
     29. v. Contenir, renfermer ou être susceptible de contenir, de renfermer.
           Cette salle tient mille personnes.
           Ce corps de bibliothèque tient cinq cents volumes.

Pronunciation



Example Sentences

Elle m'a dit de te tenir ici. 
Il faut le tenir comme un prisonnier. 
Peut-être auriez-vous dû tenir ce plan absolument secret! 
Je donnerais beaucoup pour savoir a quoi m'en tenir
On ne peut s'en tenir à une égalité de façade. 

Review Previous Words

Learn
Flash Cards
Hangman
Word Search



Subscribe to Word of the Day
Email: